7 juillet 2012

Le temple de la grue écarlate – Tran-Nhut


Le jeune et fraîchement diplômé mandarin Tân, dès son affectation, est confronté à des meurtres haineux sur les personnes d’enfants difformes.
Au-delà de l’exotisme du titre, du Viêt-Nam, du 17ième siècle, du Viêt-Nam du 17ième siècle, se cache une enquête policière d’une redoutable efficacité. Mêlant à la fois une description des mœurs de cette contrée (de mon point de vue) lointaine et une intrigue efficace, cette œuvre est un excellent divertissement.
Les pérégrinations du mandarin qui, à première vue, semblent du remplissage, voire un prétexte à la description de la société vietnamienne (notamment la place des femmes), trouvent à la fin du roman une explication.
Mention spéciale à la description des « bagarres » : technique du Pêcheur Tirant La Nasse, geste de la Grenouille Ailée, prise du Crapaud Embrassant la Poutre… Un régal !
Conquis par cette première enquête, je chroniquerai bientôt les suivantes.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire