2 novembre 2012

Vortex – Robert Charles Wilson


Fin (très attendue) de la trilogie initiée par l’excellent Spin, poursuivie par le « différent » Axis. Comme toujours avec Wilson le récit est original et accrocheur : deux récits en parallèle, celui de Turk et Allison/Treya 10 000 après Axis et celui d’Orrin à une époque pré-Axis. Le lien entre les deux est que c’est Orrin qui relate les aventures de Turk (étrange n’est-il pas ?).
Maintenant la question qui fâche : fallait-il révéler la nature des hypothétiques ? Le moins que l’on puisse dire c’est que la blogosphère est partagée. Et moi de même avec une légère préférence pour le mystère (mon conseil à ceux qui pensent comme moi mais ne l’auraient pas encore lu : évitez de lire le dernier chapitre).
En résumé : Vortex est un très bon bouquin mais reste en dessous de Spin qui est le meilleur roman de Wilson sinon le meilleur de cette dernière décennie.

2 commentaires:

  1. Robert Charles Wilson (oui oui, le vrai)5 novembre 2012 à 13:14

    une décade = 10 jours

    Amicalement.

    RépondreSupprimer