4 octobre 2012

Les créateurs – Thomas Geha

Prologue : parce que je soutiens la production costarmoricaine, parce qu’exilé en IdF je développe mon chauvinisme mais surtout parce c’est de la bonne.
D’abord le principe : excellente idée de réunir des nouvelles de l’auteur précédemment publiées à droite et à gauche ainsi qu’à groite et à dauche sans oublier la droiche et la gaute (le compte y est !).
Ensuite le contenu : woah ! Surprenant tant les thèmes et la manière sont différents d’une nouvelle à l’autre. Comme je suis un peu court on va passer tout de suite à…
La conclusion : Thomas Geha m’énerve. C’est vrai quoi ! Un, c’est un gamin ! Deux, vu de l’extérieur on a l’impression qu’il fait ça en dilettante et que c’est facile comme tout.
Il partage Mélanie Fazi mon envie (réfrénée) de leur botter le fondement : alors moi, je fais de la traduction, moi j’ai une petite boîte d’édition… Ho ! c’est sympa tout ça mais vous écrivez quand ? Faudrait peut-être vous y mettre et augmenter la production, hein ? Rogntudjuu !

6 commentaires:

  1. Réponses
    1. Moi aussi, ce qui fait qu'on est au moins deux :)

      Supprimer
  2. hey, un recueil et deux nouvelles parues ici et là cette année, deux romans l'an dernier, je ne peux pas faire beaucoup plus avec mes dix petits doigts (je n'utilise pas trop le cerveau, c'est bien connu) :D

    merci m'sieur Jack ! Demain je signe à Quessoy figure-toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, j'avoue, il est vrai que j'ai passé l'aspect alimentaire sous silence ;). Je suis peut-être extrémiste mais je considère ces activités annexes comme du gâchis de talent.
      Aujourd'hui j'ai encore de la marge avec "la voie du sabre" et "les chiffonneurs" (que je vais dès demain commander à mon dealer) mais après ? Hein ?
      Quessoy : j'ai failli y aller mais j'ai préféré décaler mes vacances (beaucoup de boulot...). On se verra sûrement aux Utopiales (j'essaierai de ramener des bières bretonnes... En Vendée ! Nyark ! Nyark !)

      Supprimer
  3. J'y serai le vendredi seulement, hélas !

    N'étant pas invité "officiel", je n'ai pas pris de jours de vacances (je travaille à nouveau en librairie, pour info).

    Thomas vive les bières Geha

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tout se passe bien, j'y serai aussi vendredi

      Supprimer